Marthe Robin


L’appel à l’amitié avec Jésus

 

C’est de parents très modestes, catholiques et non pratiquants, qu’est issue Marthe Robin, qui nous accompagne ce mois-ci. Marthe constitue dans notre France du XXIe siècle un rare exemple de vie spirituelle ; marquée de tout ce que les « spécialistes » du genre, considèrent comme des sommets d’union mystique au Christ. Et, elle vient d’un milieu, au départ peu porteur. Comment ne pas voir là l’infinie liberté de Dieu, qui saisit les âmes qu’Il veut s’attacher plus spécialement (celles que Ste Faustine appellent les « âmes choisies »), où Il veut et comme Il veut ! Quelle espérance ! Il n’y a pas de déterminisme social ou religieux aux yeux de Dieu. Cela ne peut que nous entraîner à l’espérance : dans notre France si déchristianisée, Dieu appelle, encore et toujours, des âmes à le rejoindre ; pour chacun d’entre nous cet appel existe et Dieu ne tient aucun compte du « milieu », de « l’état religieux » de nos proches… Il nous veut simplement pour Lui ! Dans la vie spirituelle de Marthe, au-delà de l’appel profond du Seigneur Jésus, c’est le passage, chez ses parents, des prêtres de la paroisse qui sera déterminant. Oui, Dieu aime à se servir des médiations humaines pour venir nous retrouver, pour venir « révéler » son appel. Bien souvent aussi dans nos vies, c’est la rencontre avec tel ou tel prêtre, religieux ou religieuse, tel ou tel ami chrétien, qui nous a permis, qui nous permettra, de mettre en lumière cet appel à l’amitié divine. C’est alors qu’il nous apparaît si nécessaire d’être attentifs aux signes que nous envoie le Seigneur dans nos vies, et d’être dociles pour être nous-mêmes signes pour les autres. Oui, Jésus ressuscité peut se manifester directement à toute âme, quels que soient son âge, son milieu, sa foi ou son absence de foi. Et c’est le Même Ressuscité qui aime ordinairement à passer par la médiation de son Église et de ses membres pour venir nous retrouver. 
Publié dans Parole et Prière de novembre 2012
Publicités