Mère Térésa

Un amour vrai doit faire mal

 

 

Afficher l'image d'origine

 « La perte d’une  certaine pudeur comme la perte de la pureté sont les causes profondes de la décadence du monde », voilà une citation de Mère Térésa qui devrait bien résonner à nos oreilles en cette période estivale, où nombre d’entre nous fréquentera les plages ou les piscines, et où la très grande majorité tachera de profiter d’un peu de « farniente » pour refaire ses forces avant la reprise de septembre ! Chrétiens, nous sommes appelés à vivre « différemment » dans le monde.

Ce n’est pas toujours facile, et il est des renoncements, quand nous vivons a contrario des engagements de notre baptême, qui résonnent comme des trahisons. Trahison du Christ qui s’est livré pour nous. Trahison de nos frères à qui nous refusons, par la lâcheté de nos comportements mondains de pouvoir s’approcher de la vérité. A la suite de Mère Térésa, vivons ce mois d’août en vrais disciples du Christ, jusqu’au bout ! « Un amour vrai doit faire mal« , dit- elle, car il est à l’image de l’amour de Dieu. Et s’il est vrai que Dieu lui-même a souffert en aimant les hommes, car il a dû laisser son fils, Jésus-Christ, mourir sur une croix. En ce sens, la souffrance devient une expression de l’Amour de Dieu. C’est dans la contemplation quotidienne du Christ dans l’oraison que Mère Teresa puisait sa force.

C’est dans le temps consacré à Jésus pendant nos vacances que nous trouverons la force du témoignage chrétien pour tous nos frères rencontrés.

Publié dans Parole et Prière d’août 2011

Publicités