Padre Pio de Pietrelcina

Aimer joyeusement la Croix

 Padre Pio (saint Pio de Pietrelcina pour reprendre son titre exact de canonisation) nous accompagne tout au long de ce mois de rentrée. Sa vie est à la fois commune (garçon et jeune homme d’une grande piété – entrée chez les capucins – contradictions dans sa propre congrégation) et extraordinaire, car marquée de dons spirituels hors du commun (visions de Jésus, stigmates, clairvoyance spirituelle, etc.).
Soyons francs : une fois de plus nous constatons que les grands dons du Seigneur Jésus dans une âme, ne vont jamais sans une participation active à sa Croix. Ce qui prend une allure singulière et marquante chez certaines âmes privilégiées, reste la norme pour chacune de nos âmes plus « ordinaires ». En ce mois où nous allons fêter avec l’Eglise la Croix glorieuse (14 septembre – dite aussi Exaltation de la sainte Croix), ne l’oublions jamais. Le chemin qui mène au Ciel passe par la Croix.
Chaque chrétien est appelé, selon sa vocation, à laisser la Croix s’imprimer dans sa vie. Certes ce discours ne nous plaît guère, à nous autres chrétiens de pays gorgés de biens matériels et de facilités de vie ! Mais si, enfin, nous pouvions avec joie et amour, accepter les contrariétés, les difficultés, les épreuves de nos vies, comme autant de chemins vers le Seigneur ?
Le secret de Padre Pio réside sans doute dans sa vie de prière et d’union spirituelle au Christ, ainsi que dans son grand amour de la messe : « A notre triste époque de foi morte et d’impiété triomphante, le meilleur moyen de nous préserver du mal, c’est de nous fortifier par la nourriture eucharistique….Réfléchissons aux manquements de bien des fidèles à l’égard de la sainte Eucharistie : trop peu de foi, de respect, d’amour. Nous, choisis pour devenir le peuple sacerdotal de la Nouvelle Alliance, nous sommes aussi appelés à être les apôtres de cet Agneau immaculé qui ne cesse de s’offrir pour nous. »
Chronique parue dans Parole et Prière, septembre 2012
Publicités