Pierre Goursat

Force et humilité

 

 Afficher l'image d'origineDeux vertus pourraient retenir notre attention en ce mois d’août, avec la personnalité de Pierre Goursat, fondateur de la communauté de l’Emmanuel.
En premier lieu, cet homme a pris le Seigneur au sérieux. Laïc, il décide, fermement, de se donner à Dieu. Sans retour. Sans atermoiements. C’est cela qui fait de lui un compagnon des « chercheurs de Dieu ». « L’amour de ta maison fera mon tourment » ! Oui, si parfois nous prenions Dieu un peu plus au sérieux, quand tant de fois, nous ne lui accordons que la portion congrue de nos emplois du temps, de nos forces, de notre esprit. Nous voulons bien croire en Lui, mais nous souhaitons en même temps qu’Il ne dérange pas trop nos petites (mauvaises) habitudes, nos choix de vie, nos mondanités, nos concessions au monde. Des exemples comme ceux de Pierre Goursat nous montrent l’inanité de ces pensées.
L’autre aspect frappant de cet homme, c’est son humilité, son effacement. Et pourtant, il était doté d’un fort caractère, plein d’humour. Or, certains membres de la première heure de la Communauté, le côtoyaient sans savoir qu’il en était le fondateur ! Belle leçon pour nous autres ! Nous voulons bien faire la volonté de Dieu (sans que cela ne nous fatigue trop, cf. plus haut !), nous voulons bien aimer nos frères (mais pas trop quand même, il ne faudrait pas exagérer), mais surtout, alors, nous réclamons que cela se sache et qu’on nous en loue ! Cela nous paraît un minimum de justice. Les vrais hommes et les vraies femmes de Dieu n’agissent pas ainsi. Ils préfèrent l’adage : le bruit ne fait pas de bien et surtout… le bien ne fait pas de bruit. Là aussi, examinons un peu nos propres vies, nos engagements chrétiens, nos efforts envers nos frères et glissons-y un peu plus de recul affectif, de discrétion et surtout de gratuité. Tout pour Jésus… rien pour moi ! Chiche ?
Paru dans Parole et Prière d’août 2013
Publicités