Anselme de Cantorbery

Mon âme as-tu trouvé ce que tu cherchais ?

Encore une vie bien mouvementée, que celle du saint qui nous accompagne ce mois-ci. Décidément, le Seigneur ne nous a pas menti : le chrétien dans le monde sera en butte à toutes sortes de difficultés. Et pourtant, malgré une vie pleine de labeurs, de fureurs, de combats politiques, d’exils, saint Anselme a été aussi un philosophe, un théologien, un maître ! A nous qui trop souvent voudrions opposer contemplatio et actio, Anselme peut servir de modèle : une vie remplie d’activités n’est pas forcément en contradiction avec une vie de prière et de méditation. Etre un homme de foi et d’étude n’interdit pas d’être un acteur politique majeur, engagé dans les luttes de ce monde. Bien sûr, nous le savons, l’activité intense, si elle ne puise sa force et son but dans la prière risque fort de nous entraîner dans un pur activisme stérile. « Mon âme, écrit saint Anselme, as-tu trouvé ce que tu cherchais ? » Interrogation de toute une vie. Que cherchons-nous, qui cherchons-nous ? Ne sommes nous pas trop souvent happés par les appétits de ce monde, par la recherche des biens terrestres ?
Anselme nous conduit, dans une vie toute remplie de combats, par ses écrits et par sa méditation à l’Essentiel : « O lumière souveraine et inaccessible ! O vérité totale et bienheureuse ! Que tu es donc loin de moi, et pourtant je suis si près de toi ! Tu échappes presque entièrement à ma vue, tandis que je suis moi, tout entier sous ton regard. » Mettre toute notre activité dans cette lumière qui vient de Dieu, c’est-à-dire en Dieu Lui-même
 Ne rien laisser dans l’ombre, comme pour nous même, mais tout mettre sous le soleil du Christ. Agir à chaque instant, comme si nous devions rendre un compte immédiat de notre action au Créateur. « Que désormais ce soit la méditation de mon esprit et la parole de mes lèvres… Que ce soit la faim de mon âme, la soif de ma chair et le désir de tout mon être, jusqu’à ce que j’entre dans la joie du Seigneur« .
Paru dans Parole et Prière de décembre 2014
Publicités