Irénée de Lyon

Une Eglise, une et diverse !

Afficher l'image d'origine

Saint Irénée nous plonge dans les premiers temps de l’Eglise, puisqu’il a connu saint Polycarpe qui fut ordonné par saint Jean lui-même. Cet oriental, de langue et de culture grecques, vient vivre en Occident à Lyon auprès de saint Pothin, auquel il succédera comme évêque. Bel exemple, dans ces premiers pas de l’Eglise catholique, de l’ensemencement réciproque entre l’Orient et l’Occident. Cette double appartenance permettra à Irénée d’éviter une grave crise entre chrétiens orientaux et occidentaux (au sujet de la date de Pâques). Combien devrions-nous nous réjouir, aujourd’hui encore, de toute la diversité dont est constituée notre Eglise catholique ! Nous voyons ainsi comment un pape argentin vient « bousculer » parfois nos raisonnements et nos habitudes européennes.

Avouons que trop souvent les catholiques vivent un peu renfermés sur eux-mêmes, ayant parfois du mal à accepter le prêtre… de la paroisse d’à côté, ou le chrétien nouvellement converti qui les dérangent… Comme cela est affligeant et opposé à l’esprit des Évangiles. Comme il est triste de voir des catholiques se tourner vers le protestantisme évangélique, faute d’avoir trouvé des communautés catholiques ouvertes et accueillantes. Sans tomber dans une béate idéologie, on ne saurait concevoir un christianisme qui ne soit universellement ouvert à tous, sans autre condition que de reconnaître le Christ comme unique Sauveur – Ceux qu’il a rachetés Dieu veut qu’ils soient sauvés par le moyen de la foi et de l’amour envers le Fils de Dieu dans la nouveauté de la parole –  et l’Eglise comme son Corps – Les Apôtres eux-mêmes ont constitué les organes par lesquels ils ont voulu que leur enseignement soit transmis. Seuls ces organes institués par les Apôtres ont l’autorité des Apôtres. Ce sont eux seuls qui sont les critères des doctrines et qui garantissent leur conformité avec la révélation- .

Que saint Irénée, le Smyrniote venu à Lyon, nous aide à bâtir cette église intelligente, qui grandit toujours grâce à la diversité de ses membres et non leur uniformité !

Chronique parue dans Parole et Prière, juin 2015

Publicités