Densifions-nous !

 

Pour commander le livre La densification de l’être – Se préparer aux situations difficiles, voici le lien des éditions Pippa :

http://www.pippa.fr

Couverture densification

Publicités

Schizophrénie occidentale

Résultat de recherche d'images pour "balance ton porc"

Depuis la désormais trop célèbre affaire « Harvey Weinstein », la dénonciation mondiale publique des harceleurs sexuels va bon train, sur les réseaux sociaux, dans les médias… Du #balancetonporc, aux interview d’actrices en passant par le #metoo, c’est une frénésie de réquisitoires qui a saisi toute la société occidentale.

Ce combat des femmes pour être respectées est indispensable, juste et nécessaire. Là n’est pas la question. La méthode utilisée en pose déjà plus. Mais surtout, tout ce tapage souligne la schizophrénie de notre société occidentale.

Comment peut-on prétendre en effet soutenir le respect dû aux femmes quand on expose dans l’espace publique un « plug anal » Place Vendôme, une statue zoophile devant Beaubourg, ou le « vagin de la Reine » dans le parc royal de Versailles ? Schizophrénie, quand, face aux viols perpétrés par des « migrants », à Cologne par exemple, on n’oppose – même chez les féministes- qu’un silence gêné. Schizophrénie, quand une littérature pour enfants, pseudo scientifique et pédagogique, prétendument chargée de leur éducation sexuelle, se charge de leur apprendre dès 3-6 ans les bienfaits de la masturbation. Schizophrénie d’une société qui, pour vendre le moindre pot de yaourt, déshabille la femme et la transforme en un unique objet de désir. Schizophrénie, quand on constate scientifiquement les ravages de la pornographie sur les mentalités des jeunes – et des moins jeunes- mais que jamais aucune mesure n’est prise par le politique, les institutions de la république et les médias pour éradiquer cette économie du sexe. Schizophrénie d’une idéologie libertaire, héritée de mai 68, qui pense avoir trouvé le nec plus ultra de la libération sexuelle, et de la liberté humaine, dans l’asservissement généralisé à la libido exubérante obligatoire et pourquoi pas gratuite !

Oui, en matière de schizophrénie, notre société occidentale n’a, in fine, rien à envier, à celle de la société islamique radicale… qu’elle prétend pourtant combattre. Une schizophrénie encore plus dangereuse.

 

25 octobre 2017

Thomas d’Aquin

Restaurer l’intelligence et l’autorité

 

 

 

Un maître incomparable, un génie, un enseignement sans égal, voilà comment peut nous apparaître saint Thomas d’Aquin. Lors du Concile Vatican II, deux livres étaient présents pendant les discussions des pères conciliaires : la sainte Bible bien sûr et la Somme de Théologie du « Docteur angélique ». C’est dire si la pensée de Thomas d’Aquin a marqué toute la réflexion théologique, philosophique depuis le XIIIe siècle, et combien il serait illusoire en quelques lignes de la résumer !
Thomas d’Aquin est un maître en pédagogie. La construction même de la Sommeen est la preuve. Pour vous en convaincre, n’hésitez pas à écouter sur internet la remarquable conférence de François Vallançon – http://www.youtube.com/watch?v=UKFGKfrM2HY -. L’objectif de tout enseignement est de rétablir l’ordre dans le domaine de l’intelligible. Loin des thèses et des antithèses, Thomas d’Aquin propose toujours d’écouter les anciens, souvent discordants, et de les unir dans une pensée toujours novatrice, concordante et issue de la contemplation de l’unique vérité : Jésus-Christ.
De même, en philosophie politique, Thomas d’Aquin met toujours le rétablissement de l’ordre comme précepte premier pour l’autorité et donc, la vertu de justice, comme prééminente pour toute autorité, quelle qu’elle soit – autorité parentale, autorité ecclésiale, autorité politique. Toutes ont comme première finalité de rendre la justice, de sortir du chaos pour retrouver l’harmonie du cosmos, et d’entrer dans le mouvement même de l’exitusreditus : la création issue de la Trinité en mouvement pour y retourner, avec pour unique chemin : Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et demain.

 

 

 Paru dans Parole et prière de décembre 2013