Dom Columbia Marmion

Reproduire en nous l’image du Christ

Afficher l'image d'origine

 » Les pages de ce livre sont bienfaisantes. Elles reposent l’âme. Elles simplifient la vie chrétienne. » Ainsi débute la préface écrite par le cardinal Mercier pour Le Christ vie de l’âme, l’ouvrage le plus connu de Dom Columba Marmion. Fruit d’une longue expérience d’accompagnement des âmes, d’une vie de contemplation et de nombreuses conférences, ce livre devrait se trouver dans toute maison chrétienne à porter de main, tant il est vrai que Dom Marmion, bien avant le Concile Vatican II, a proposé pour chaque âme chrétienne un chemin d’approfondissement spirituel tout axé sur le Christ et la vie du Christ en nous.

Certes le style littéraire, marqué par son temps, peut nous faire un peu peur. Le côté « systématique » de la démarche peut surprendre le chrétien contemporain,  qui aime se laisser emporter par le « sentiment » spirituel du moment. Nombreux pourraient cependant témoigner ceux qui ont réussi à entrer dans le vrai chemin de la vie spirituel grâce à ce livre. C’est que, comme dans toute pratique sportive, l’entrée dans le combat spirituel exige des règles, des maîtres, des références, des conseils, et de l’étude. Dans cet exercice, Don Marmion nous rappelle, à juste titre, l’importance extrême pour le baptisé de trouver sur sa route de bons guides.

Qu’on le nomme directeur spirituel, accompagnateur, père spirituel, toute âme chrétienne qui cherche à entrer plus en profondeur dans la vie spirituel n’y parviendra qu’avec la rencontre régulière avec un tiers, prêtre, religieux ou religieuse, moine ou même laïc. L’entretien spirituel a pour objet de faire le point sur notre vie intérieure, sur notre rapport à Dieu et au prochain, sous l’angle de notre marche avec et vers le Christ. Pas un saint, pas une sainte qui n’ait réussi à progresser, sans cet accompagnement spirituel, qu’il soit d’une grande régularité ou occasionnel.

Que la lecture ce mois-ci des extraits de Don Marmion, et les lumières de l’Esprit-Saint nous encouragent à une telle démarche, dont notre âme tirera un grand profit. Ainsi, « avec la croissance de la grâce, de la charité et des autres vertus, les traits du Christ se [reproduiront] en nous avec plus de fidélité, pour la gloire de Dieu et la joie de notre âme ».

Chronique parue dans Parole et Prière, août 2015

Publicités