Sainte Teresa de Calcutta

Un chemin tout simple



« Toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous les avez faites« . A elles seules, ces paroles du Christ résume toute la vie de Mère Teresa qui sera canonisée ce mois-ci. 

Comment ce petit-bout-de-bonne-femme, issue de l’Albanie, un des pays les plus démunis de la planète, a pu devenir un géant de la charité au XXe siècle ? Dieu seul a le secret de telles aventures. Pendant les années de sa vie apostolique, et aujourd’hui encore, Mère Teresa interroge chacun de nous, de son regard profond et plein d’amour : et toi que fais-tu pour tes frères les plus démunis ?

La radicalité de son engagement, la force d’amour qui l’habitait, l’extrême humilité qui rayonnait en elle. Tout en elle bouscule notre confort, nos habitudes, notre manière de concevoir les petits accommodements d’ une vie de foi qui ne nous dérangerait pas trop. Comme tant de saints que nous côtoyons, mois après mois, Mère Térésa nous enseigne que seule la prière quotidienne, persévérante et fidèle, fonde solidement l’action apostolique.

Le Pape Benoît XVI, lors de sa béatification dira :  » la bienheureuse Thérèse de Calcutta est un exemple particulièrement manifeste que le temps consacré à Dieu dans la prière, non seulement ne nuit pas à l’efficacité ni à l’activité de l’amour envers le prochain, mais en est en réalité la source inépuisable« .

Pourtant l’on sait maintenant qu’elle vécut, cinquante ans, ce que les théologiens appellent la « nuit de la Foi », c’est-à-dire cette impression crucifiante de l’absence de Dieu. Quelle leçon pour nous autres, trop souvent demandeurs de « sentiments », de « ressenti » dans nos vies liturgiques et spirituelles. Comme tous les grands spirituels, Mère Térésa est en même temps ancrée dans le réel – on se rappellera toujours avec émotion et humour sa détermination à nettoyer les toilettes partout où elle passait, même dans les avions ! 

Elle nous a laissé, entre autres, en quelques lignes un modèle de vie chrétienne :

«  Le fruit du silence est la prière – Le fruit de la prière est la Foi.
Le fruit de la Foi est l’Amour. Le fruit de l’Amour est le service.
Le fruit du service est la paix « 

Nous savons donc ce qu’il nous reste à faire pour, à sa suite, œuvrer en ce monde à pus de paix.